Grande commande d’Etat pour soutenir 100 photojournalistes : 22.000€ chacun pour documenter la France d’aujourd’hui. Candidature avant le 22/11/21 !

Grande commande d’Etat pour soutenir 100 photojournalistes : 22.000€ chacun pour documenter la France d’aujourd’hui. Candidature avant le 22/11/21 !

Elle était annoncée depuis plus d’un an ans le cadre du volet précarité du plan de soutien à la filière presse.

Une grande commande publique  est lancée auprès de photojournalistes, en vue de les aider à traverser la crise actuelle qui diminue pour certains leurs sources de revenus.

Lire l’appel à candidatures de la grande commande photographique

Candidater

Le sujet

Elle s’intitule « Radioscopie de la France : regards sur un pays traversé par la crise sanitaire », est initiée par le ministère de la Culture et portée par la BnF.

Les photographes professionnels retenus produiront des œuvres inédites sur les grands thèmes correspondant à une rubrique traditionnelle des médias (économie, sport, culture, politique, société, sciences, mode, événementiel, etc.).

100 lauréats

Pour ce premier appel à candidature, 100 lauréat.e.s seront sélectionné.es en fonction de leur parcours et de leur proposition, auxquels il sera confié une commande de photographies inédites (le deuxième appel sera lancé lors du 1er trimestre 2022).

Cette commande est dotée de 22.000 € par lauréat.e.

La date limite pour candidater est fixée au 22 novembre à 16h.

Pour plus d’informations, cliquez ici

Les critères d’accès

  • Etre majeur, français ou ressortissant de l’UE, résidant en France
  • Avoir collaboré par la fourniture de photographies avec des entreprises de presse ou des agences de presse au cours des quatre dernières années
  • OU Etre diplômé d’une école de journalisme, de photographie ou d’art (section photographie) depuis 2018 (inclus) en France.
  • Candidater à titre individuel.
  • Fournir une documentation artistique présentant le travail déjà réalisé dans le photojournalisme et les journalistes diplômés depuis 2018 le portfolio présentant leur travail de fin d’étude.
  • Fournir une note d’intention répondant à la problématique Regards sur un pays traversé par la crise sanitaire. Les œuvres produites entreront dans les grands champs traditionnels des médias (économie, sport, culture, politique, société, sciences, mode, événementiel, etc.).

Comment se renseigner

Pour obtenir tous renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires au cours de la préparation de leur proposition, les candidat.e.s devront faire parvenir une demande écrite par voie électronique via la plateforme des achats de l’État, en utilisant le registre des questions.

Toute question qui serait posée et transmise autrement que par la plateforme PLACE ne sera pas prise en compte.

Renseignements d’ordre technique : Mme Emmanuelle Hascoët Tél 01 53 79 88 35

Renseignements d’ordre administratif : Mme Berthyna Mulumba Tél 01 53 79 52 87

 

Quelle position de la CFDT ?

La CFDT-Journalistes a été auditionnée plusieurs fois à l’automne 2020 et au printemps 2021, avec les autres organisations syndicales représentatives des journalistes et l’association Profession:Pigiste, au sujet des contours de cette commande. Nous avons dès le départ émis plusieurs voeux : que les commandes soient rémunérées en salaire et puissent compter dans le calcul de revenus presse de la carte de presse, même si le commanditaire n’était pas un média. Nous avons buté sur la possibilité de paiement en salaire, la commande étant publique. C’est une formule de bourse, en droits d’auteur, qui a été retenue. Nous aurions aussi aimé un deuxième volet demandant moins de travail de conception, plus accessible à un grand nombre des photojournalistes, et cela afin d’éviter le risque que la bourse aille uniquement à des professionnels déjà bien ancrés. Pour nous il était important que cette bourse aide aussi à l’émergence. Ce n’est pas ce qui a été retenu.

Lire notre note remise en février 2021 au ministère de la Culture

Nous encourageons tous les photojournalistes à diffuser un maximum cette information et à tenter leur chance, afin que la radioscopie de la France d’aujourd’hui soit le fruit d’une multitude de regards, à l’image de de qu’est la France. Nous affirmons notre soutien à tous  les photojournalistes, qui font partie des journalistes les plus malmenés, dont l’emploi s’est le plus réduit, et qui subissent particulièrement d’atteintes à leurs droits. La profession a besoin d’eux. Nos médias ont besoin d’eux. La société a besoin d’eux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.