Pouvoir d’achat : les pigistes du Monde concernés par la prime versée aux salariés du journal

Pouvoir d’achat : les pigistes du Monde concernés par la prime versée aux salariés du journal

Bonne nouvelle dans les messageries des pigistes du Monde. Les syndicats présents au journal Le Monde ont obtenu une prime pour tous les salariés, pigistes compris, pour faire face à l’inflation. 

 

Les conditions pour les pigistes :

  • soit être bénéficiaire de la prime d’intéressement (il faut avoir bénéficié d’au moins 3 bulletins de pige en 2021 et en 2020). Ils toucheront une quote part du montant de 750€ du supplément de prime d’intéressement attribué aux temps plein.
  • soit ne pas être bénéficiaire de la prime d’intéressement mais avoir au moins 3 mois de présence entre le 1er octobre 2021 et le 30 avril 2022 dont au moins 2 bulletins au cours des 4 derniers mois (depuis le 1er janvier 2022) : sera versée une prime forfaitaire de 188 € brut (correspondant à 3/12e du montant du supplément d’intéressement prévu pour un équivalent temps plein). En revanche, cette prime forfaitaire ne pourra pas être exonérée de charges sociales et fiscales

Petit rappel – les bénéficiaires d’une prime d’intéressement peuvent choisir entre un versement immédiat sur la paie  et un placement sur un fonds du plan d’épargne d’entreprise

 

Communiqué intersyndical des organisations du journal Le Monde

Une mesure en faveur de votre pouvoir d’achat

Fin mars, nous avons demandé à la direction de réfléchir au soutien du pouvoir d’achat des salariés pour compenser la hausse de l’inflation en cours. Les négociations viennent de se terminer par un accord pour une “prime” qui sera versée sous forme de “supplément d’intéressement”.

Dans un contexte d’inflation, aujourd’hui autour de 5% selon l’Insee, sans que l’on voit pour l’heure de perspective d’amélioration tant que dure la guerre en Ukraine, il nous semblait urgent que la direction prenne des mesures immédiates pour aider les salariés dans cette période de vie chère.

Plusieurs pistes de travail ont été envisagées. Les syndicats ont proposé :

  • une augmentation des salaires dans le cadre d’une NAO exceptionnelle du même niveau que celle du mois de janvier obtenue sur la base d’une inflation qui était autour de 2%.
  • une prime “vie chère”, qui compenserait la hausse de l’inflation en attendant les futures NAO de la fin de l’année.
  • une subvention exceptionnelle au CSE, pour de la redistribution sous forme de bons d’achats.
  • et enfin une augmentation de la valeur du ticket restaurant.

Après plusieurs échanges, la prime “vie chère” et la revalorisation des tickets restaurants ont été retenues comme les meilleurs soutiens immédiats au pouvoir d’achat. La direction a proposé que cette prime soit versée sous forme de “supplément d’intéressement”, proposition qu’elle juge plus adaptée à une situation “conjoncturelle” et permettant la défiscalisation pour les salariés qui le souhaitent.

Suite aux discussions entre les délégués syndicaux et la direction, il a été convenu que le montant du supplément d’intéressement versé fin juin s’élèverait à 750 euros bruts. Ajoutés aux 764 euros d’intéressement versés fin mai 2022, de droit, au titre des résultats de 2021 (pour un temps plein, présent sur l’ensemble de 2021), la somme totale s’élèvera donc à 1514 euros bruts.

La valeur des tickets restaurant est augmentée à hauteur de 9,48 euros à partir du 1er mai.

page1image60010880

Nous nous réjouissons d’être parvenus à ces mesures concrètes pour préserver rapidement le pouvoir d’achat de tous les salariés et de la tonalité des discussions avec la direction.

page1image59998784

Nous resterons vigilants sur cette question du pouvoir d’achat dans ce contexte inflationniste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.